Les juniors de St Martin XIII Champions de France

En terre catalane, dans la périphérie du club professionnel des Dragons, le petit poucet provençal a fait chuter l'ultra favori, St Estève et s'empare du titre de Champion de France juniors nationaux.

 St Martin XIII avait mis les petits plats dans les grands  en privilégiant la récupération physique et la préparation mentale par une mini mise au vert sur le port de St Cyprien depuis samedi.

Très concentrés et motivés, les joueurs débutèrent la rencontre en se montrant déterminés en attaque et cela faire mouche d'entrée. St Estève au pack impressionnant conclut un essai dans sa première incursion dans le camp mérinos pour mener 6 à 0. Le quart qui suivit vit les provençaux menacer fortement les stéphanois mais sans trouver la faille. Puis cela se décanta par un essai limpide de Rémi Lis, fraîchement rentré en jeu, après une belle attaque des 3/4, non transformé. La fin de la mi temps fut tout à l'avantage de St Martin qui rajoute un nouvel essai par Louis Carré sur un service impeccable de son frère Camille qu'il transforma puis l'insaisissable Robin Brochon planta sa première banderille après un travail obscur de ses piliers. Entre temps St Estève avait glacé les supporters en interceptant une passe, heureusement Corentin Massille le rattrappa avant la ligne.Score à la mi temps St Martin 14 St Estève 6.

Cette pause sous une chaleur estivale sera plus profitable à St Estève qui rechargea ses accus et au contraire coupa un peu les jambes aux Mérinos.

 St Estève joua plus appliqué et complète ses chaines bien dirigé par son demi d'ouverture qui très clairvoyant s'infiltre par 2 fois sous les poteaux mais Robin Brochon remit St Martin dans la course par un essai de 70 m en mystifiant par ses crochets dévastateurs ses adversaires, score St Martin 20 St Estève 16.St Estève profite d'une baisse de régime des Mérinos et semble s'envoler surtout que les attaquants Mérinos n'arrivent plus à compléter ses chaines et perdent des ballons au contact.  Après 2 essais stéphanois portant le score 28 à 20,  l'on pense que St Martin est en train de perdre sa finale mais foi de Mérinos, rien n'est perdu pour nos valeureux guerriers. Robin Brochon, posa sa 3ème banderille dans son style particulier, Camille Carré ajoute la transformation, St Martin est mené 28 à 26 et il reste 2mn. Ces longues minutes voient les Mérinos harceler le camp stéphanois qui commet la faute (arrachage de balle) devant ses poteaux. Camille Carré se fait un malin plaisir de transformer la pénalité qui remet les équipes à égalité puis l'arbitre siffle la fin de la rencontre provocant  une explosion de joie chez les  joueurs et supporters car St Martin vient d'être déclaré vainqueur au bénéfice des pénalités car égalité en nombre d'essais (il n'y a pas de prolongation en juniors).

Quelle partie et quel final! St Martin vient de vaincre St Estève déjà vainqueur de la Coupe de la Ligue Occitanie, de la Coupe de France des juniors nationaux (Tabouriech), demi finaliste de  la Coupe de France Elite, et jusqu'à ce jour invaincu en toutes compétitions des juniors nationaux, excusez du peu!

>L'équipe la plus joueuse,la plus inventive et la plus solidaire a triomphé dans cette finale qui s'est jouée, malgré l'enjeu, dans un excellent esprit facilitant l'arbitrage du Carcassonnais Sabri.

 Le coach Jérémy est à féliciter particulièrement car après le titre de "consolante" l'an passé, il s'offre le titre cette saison avec un groupe renouvelé à 50 % et ce malgré un championnat régional famélique.

Composition de St Martin XIII:

Robin Brochon, Émile Aguera, Carré Louis, Théo Gadhano, Timothé Bertrand, Camille Carré, Axel Morel (cap), Anthony Chaubard, Quentin Colot, Arnaud Prud'homme, Théo Hernandez, Joachim Amaral-Salvador, Hugo Ollagnier. Remplaçants: Rémi Lis, Hugo Salabio, Tristan Chasseray,Corentin Massille. Suppléants Nathan Paverne, Mathis  Tischendorf. Entraineur Jérémy Blanchecotte.

A ces joueurs alignés ce jour, il faut joindre les blessés Baptiste Avis, Clément Tanzi, Lorenzo Benoit ainsi que Théo Garcia, Thibault Nouguier, Logan Ricard, Anthony Infantino et Gaël Rizzon qui participèrent au championnat régional.

Le proche avenir de St Martin XIII semble assuré avec cette relève dont certains éléments ont goûté à la DN1 même si on sait que certains sont convoités par des clubs huppés ou professionnels. Mais aujourd'hui savourons la victoire, plus nette que le score semble l'indiquer, et profitons du bouclier de champion pour montrer le niveau de la formation Mérinos.

Les juniors prêt pour l'exploit !

les juniors de St Martin XIII iront dimanche prochain, le 28 mai à 12h30, défier sur ses terres St Estève pour le compte de la finale du championnat national.

Depuis sa victoire en demi finale, le superbe coach Jérémy Blanchecotte, inflige à ses troupes des séances où alternent physique, cardio et technique de ballons.

Ce répit de quelques jours a permis aux blessés de se soigner mais le coach ne pourra compter sur Baptiste Avis et Clément Tanzi, insuffisamment remis. Néanmoins le groupe aura fière allure amené par Axel Morel aguerri aux joutes de la DN1 comme Corentin Massille le finisseur. De plus certains cadets surclassés peuvent intégrer l'équipe comme ils le firent lors des matchs qualificatifs comme Robin Brochon et Timothé Bertrand.

Pour être fin prêts et ne pas subir la fatigue du transport, les joueurs, après avoir participé le samedi matin à l'organisation du tournoi Di Carlo, iront se mettre au vert à St Cyprien.

Le dimanche, un car de supporters partira à son tour pour aller les encourager en terre catalane (départ 8h de la Grange).

FORZA MERINOS 

TOURNOI Di CARLO

St Martin XIII organise son 42ème tournoi des écoles de rugby le samedi 27 mai, le Challenge Di Carlo.

Ce samedi, l'école st martinoise, organise son tournoi annuel de 9 h à 16 h 30.

C'est toujours l'ocassion pour nos jeunes pousses de rivaliser avec des clubs extérieurs, cela permet de se situer dans la hiérarchie fédérale.

De nombreux clubs, surtout des clubs extérieurs à la ligue PACA, se sont inscrits pour concourrir sur les 3 terrains, Alpilles, synthétique et Combier, dédiés ce même jour au rugby à XIII.

Cette année, l'ESR (Ecole de rugby de St Estève) renoue avec la tradition et revient aux Alpilles. Les anciens apprécieront car l'ESR fut de la première édition du tournoi et fut longtemps le parrain de l'école de St Martin.

Avec l'ESR, le XIII Catalan, Le Crès, Lézignan, tous de la ligue Occitanie, rivaliseront face aux régionaux de Grans, Arles/Moulès,Salon, Entraigues, Apt/Gargas, Morières, St Martin et les lyonnais de Lyon/ Villeurbanne.

Environ 50 équipes des catégories U7 à U13 seront dirigées par les arbitres du club (des minimes aux seniors).

Tout au cours de la journée,  les participants et spectateurs pourront se restaurer ou bien se rafraîchir à la buvette/ snack qui se tiendra sous un chapiteau près de la halle des sports.

Après les rencontres, les partenaires,les élus et les invités récompenseront les joueurs (tee-shirt) et les clubs (coupes ou trophées). Ensuite sera remis au club vainqueur le Challenge Di Carlo, q'avait remporté Lézignan en 2016. Le tirage au sort de la tombola précèdera la remise des récompenses, suivi de la célèbre 3 eme mi-temps !

 

WEEK END à Oublier ...

La seniors de la DN1 avait rendez-vous avec l'histoire ce dimanche 14 mai à Salon en rencontrant Réalmont pour le compte de demi finale nationale.

Tous les ingrédients étaient réunis, une météo idéale, nombreux public bariolés à majorité bleu et blanc et 2 équipes à la réputation offensive.

Dès les premières minutes on sent de la fébrilité chez les mérinos qui se montrent hésitants aussi en bien en attaque qu'en défense. Réalmont bousculé arrive à mener ses séries au maximum au contraire de St Martin qui fait trop de fautes de main. Néanmoins St Martin est à 2 doigts d'inscrire un essai mais en compliquant son attaque permet à Réalmont, à l'affut, d'intercepter le ballon pour conclure par un essai massue entre les poteaux. St Martin essaya bien de réagir mais se fit trop souvent pénalisé (!) ce qui permit à Réalmont de jouer pratiquement la mi temps dans le camp provençal. De plus il se montra très réaliste et marqua des essais aussi bien sur l'aile ou en perforation dans l'axe grâce au jeu clairvoyant de son ouverture qui profita des moindres failles dans la défense des Mérinos. Le score sans appel de 30 à 0 est sifflé à la mi temps par l'arbitre, Monsieur Cau, qui sembla abuser du sifflet dans un contexte qui le ne méritait pas.

A la reprise, les Mérinos devaient monter un autre visage  s'ils voulaient l'emporter. Cela fut le cas non sans avoir encaissé encore un essai, contestable mais validé après consultation de l'arbitre de touche. A 34 à 0, l'affaire semblait compromise.

Puis enfin la machine st martinoise se mit à fonctionner sans raté: Arnaud Andréani (2), Marvin Gellet et Corentin Massille inscrivent des essais qui ravit le public qui s'enflamme et permet d'espérer la victoire. A la 70 mn St Martin revient à 34 à 26. Réalmont est dépassé, ses avants ont du mal à enrayer les Mérinos. Sur un nième déboulé d'Arnaud Andréani servi par Gautier Gérin, on croit à l'essai mais Arnaud qui choisit une course rentrante pour faciliter la tache du butteur, se fait rattraper par l'arrière à quelques mètres de la terre promise... il restait 7mn! Réalmont s'accroche aux rares ballons qu'ils récupèrent mais toujours aussi réaliste,  marque un essai de 60m, suite à un ballon à suivre, généreusement accordé par les arbitres pourtant situés à 30m de l'action!

Puis sur une dernière action, le coup de grâce est infligé par le talonneur réalmontais qui ajuste un drop.

Score final Réalmont 41 (rencontrera Pujols en finale) - St Martin 26.

Quelle déception pour St Martin qui nous a montré son véritable visage l'espace d'une seule mi temps! Encore trop d'indiscipline verbale ou geste de mauvaise humeur qui ont permis à l'adversaire de gagner de précieux métres sans effort. Réalmont n'a pas à rougir de sa victoire car a maitrisé son match, les joueurs se montrèrent très disciplinés dans une rencontre qui, malgré l'enjeu, s'est déroulé dans un très bon esprit.

La saison des seniors se termine comme l'an dernier en demi. Le club va mener des réflexions pour passer ce cap sans perdre son âme, tout en maintenant l'esprit convivial qui règne au sein de ses diverses équipes. Un point va être fait avec les joueurs avant les vacances auxquels sera proposé le projet club et la nouvelle formule des championnats juniors et DN.

Maintenant, concernant le championnat de France, toute l'attention du club est portée sur les U20 (juniors) qui iront défier St Estève sur ses terres le dimanche 28 mai, mais c'est une autre histoire!

 

Fin de cycle pour nos  galactiques

  

Les U17 se déplaçaient en terre catalane pour essayer de gagner  le droit de disputer la demi finale. Hélas, et non sans avoir lutté comme des guerriers pour remonter leur handicap du match aller. Le match fut plombé d'entrée par l'arbitre qui priva St Martin de ballons ce dont profita son adversaire pour inscrire 3 essais de plus, Théo Letondor et Hugo Salabio, 2 avants, durent quitter l'aire de jeu sur blessure. Petit à petit St Martin recolla au score pour arriver à égalité à 10 mn de la fin, révolte menée par Timothe Bertrand à la baguette , Quentin Fillol, Robin Brochon, Tom Elyazord et Theo Esposito ....mais dut céder sur le final après tous les efforts fournis durant la partie.

Là aussi dommage que la saison officielle s'achève de la sorte car le potentiel (joueurs, encadrement) y était , L'émotion était fortement  présente à la fin du match ...

C'est la fin d'un cycle pour cette formidable bande de jeune qui depuis les poussins était suivis par Éric Bertrand et rejoint par Sébastien Brochon en benjamin et qui tirent leur révérence également  ! Bravo et mille fois MERCI MESSIEURS ..

Les U15 étaient à Albi mais gardaient un mince espoir de qualification suite à leur lourde défaite au match aller. On attendait une réaction mais Albi a déroulé pour écraser St Martin sur le score de 42 à 0....Une saison à vite oublié et certains joueurs qui montent en U17 devront faire preuve de plus de maturité ...

Les U13, disputaient le tournoi national, sur 2 jours, à St Laurent de la salanque. Ils ont alterné 3 victoires et 3 défaites pour terminer à a 10éme place mais on raté de peu la 8ème place.

L'école de rugby de Jean Paul Escapa, en terre vauclusienne, à Gargas, disputait le tournoi des ocres. Les premiers pas et poussins terminèrent vainqueur de leur catégorie.

Page 2 sur 13